Ana María Shua


Ana María Shua (Buenos Aires, 1951) a publié plus de quarante livres depuis El sol y yo, son premier recueil de poèmes. Exilée en France pendant la dictature militaire, elle travaille comme journaliste pour la revue espagnole Cambio 16. A son retour en Argentine, elle publie son roman Soy Paciente qui remporte le prix des Editions Losada.
Ses autres romans sont Los amores de Laurita (adapté au cinéma), El libro de los recuerdos (Bourse Guggenheim) et La muerte como efecto secundario (Prix Club des XXIII et Prix de la Ville de Buenos Aires, catégorie roman). Le dernier roman publié est El peso de la tentación.
Quatre de ses ouvrages sont des recueils de micro-récits : La sueñera, Casa de Geishas, Botánica del Caos et Temporada de fantasmas.
Ana María Shua a également publié des recueils de nouvelles : Los días de pesca, Viajando se conoce gente, et Como una buena madre.
Miedo en el sur a été récompensé par le Prix de la Ville de Buenos Aires (catégorie nouvelle)
Ses livres pour enfants ont été primés en Argentine et dans de très nombreux pays. Ses contes et nouvelles figurent dans différentes anthologies éditées à travers le monde. Certains de ses romans ont été traduits et publiés au Brésil, en Espagne, en Italie, en Allemagne et aux Etats-Unis.
Botanique du Chaos est son premier ouvrage traduit en français.